Les enfants Bothik sont tous les deux partis pour le campus (Sandrine 13 jours plus tôt qu'Alexis), Tania et Casimir sont donc seuls à la maison avec le chat, Sam.
Mais plus pour longtemps! En effet, Sandrine a obenu son diplôme.

 

1

Elle va devoir dire au revoir à son amoureux, le beau Victor Millet.

 

2

Ah oui, au fait, Victor n'est pas un étudiant comme les autres: c'est la mascotte vache du campus rival.

 

3

Mais pour Sansan il est "trop trop beau" et c'est tout ce qui compte.

 

4

Au revoir, Alexis! Adieu, le campus!

 

5

Des adieux qui n'étaient qu'un au revoir, en ce qui concerne Victor, que Sandrine veut présenter à ses parents dès lundi.

 

6

Victor arrive avec... une amie? Emilie Perrin. Merci Emilie, mais les Bothik ont déjà une bonne.

 

7

Seul papa est à la maison, Tania est en train de gagner plein de sous à la tête de son petit empire médiatique.

 

8

A quatre heures, Tania revient (avec son collègue Julien), et vu la prime qu'elle vient de toucher, elle fait maintenant partie des Florimontois qui ont gagné plus de 100 000§ dans leur vie.

 

9

Bien que Julien soit maintenant dans l'édition, bon sang ne saurait mentir et la gastronomie française reste au cœur de ses conversations.
-Ce qui me manque le plus de mon pays, honnêtement, c'est les vins et les fromages. Je ne pourrai jamais m'en passer!!! Je me ruine à en importer par internet, mais je n'ai aucun regret!

 

10

-C'est sûr que nous, à part carboniser des trucs au barbecue.... [^^]

 

11

Casimir ne peut pas laisser Tania donner une si mauvaise image de leur pays à ce nouveau collègue, il entame tout de suite la préparation d'un bon petit plat. [Mais bon, y'a des coqs sur le carrelage de la cuisine... sifflefaim]

 

12

Hmmm, du homard farci.

 

13

(Elle l'avait bien dit, Tania, tout carbonisé^^)

 

14

Sandrine n'a pas encore pris le pli des horaires "normaux", revenant de la fac, et elle va se coucher à l'heure du dîner.

 

15

Ou alors elle craignait de se retrouver à table à côté de Victor^^

 

16

Du coup elle est debout à minuit et peut se faire recruter au comissariat de Florimont.

 

17

Casimir aussi est toujours debout. En cette première nuit du printemps, il a fort à faire dans sa serre.

 

18

Quelle allure!

 

19

Elle a beau avoir grandi, Sandrine est toujours une petite princesse choyée par sa famille. Casimir et Sam l'escortent pour son premier jour de boulot.

 

20

Casimir lui-même a un peu plus de temps, maintenant qu'il est au sommet de sa carrière. Et comme il commence tard, il va enfin pouvoir adhérer au club de jardinage.

 

21

Dis donc machine, c'est le jardin qu'il faut inspecter, pas les invités des Bothik. Dehors!

 

22

-Ah vous êtes là, votre patron se demandait où vous étiez passée, mademoiselle.
-Nulle part!!

 

23

-Bon, eh bien le devoir m'appelle, je vous laisse poursuivre la visite, faites comme chez vous!

 

24

Mais où il va, Armand Camus?! "Faites comme chez vous" c'est une façon de parler, hein, c'est les chambres, là-haut. Houhou, Armand?

 

25

Ah OK, Armand voulait absolument voir de plus près la jardinière de la fenêtre de la chambre de Sandrine, au premier étage.

 

26

Ouéééééééééééé, le puits!
[Excellente surprise car le jardin est dans son état "normal"= pas d'achats de statues etc. pour la visite. A la base je voulais juste le rabais sur les graines lol]

 

27

Après une première journée réussie au commissariat, Sandrine retrouve son maillot de bain et sa piscine, comme tous les jours.

 

28

29

30

C'est important d'être une athlète de premier ordre pour devenir ultrasim.

 

31

Pour finir la journée, gros plan de Sam qu'on ne voit pas beaucoup car c'est un chat très sage (et un petit génie, il faudrait trouver une Samette la prochaine fois).

 

32

Mercredi matin, Victor est à nouveau invité. Mais Sandrine avait oublié (^^) qu'elle était de permanence de jour, et elle doit donc le planter là.

 

33

[Ho hé, estime-toi heureux d'avoir un RDV déjà, avec tes mauvaises manières et ta dégaine]

 

34

Il lui reste le chat (et Hélène Glassial qui est venue avec lui).
Et Casimir. Où est-il, d'ailleurs?

 

35

Dehors, en train de recevoir des propositions indécentes. Gardien de parking? Et pourquoi pas ramasser les poubelles, tant que vous y êtes? Mademoiselle, vous vous adressez à un des prinicpaux notables de Florimont, vous savez!

 

36

Mais qu'est-ce qu'ils ont tous, aujourd'hui >.<

 

37

Pour la peine, Casimir a bien mérité d'aller prendre un dernier verre de jus d'aubergines et réaliser ainsi son rêve de maîtriser toutes les compétences.
Peut-être que maintenant les passants ne le prendront plus pour un pauvre schnock!

 

38

Victor quant à lui a découvert la piscine, il essaie d'imiter la tortue au fond (après la vache...)

 

41

Mercredi, Casimir a posé son dernier jour de congés, mais jeudi il va travailler et il fait bien: encore 32 000§ d'ajoutés sur le compte déjà bien garni des Bothik.

 

42

A 18h, Sandrine rentre du travail et tout de suite le téléphone sonne, c'est Victor qui veut sortir en centre-ville.

 

43

Il lui propose une promenade romantique dans le parc^^

 

44

-J'ai une meilleure idée! C'est l'anniversaire de la mort de mon arrière-grand-mère, on va aller se recueillir sur sa tombe au cimetière!

 

45

-Et comme ça on pourra aussi se promener puisque le cimetière, c'est aussi un parc quelque part^^

 

46

Direction donc Gothier, même s'il fait déjà nuit le temps qu'ils arrivent.

 

47

Rapide petite cérémonie à la mémoire de Justine Bothik, et ils sont libres d'aller se promener comme de nombreux autres Florimontois qui profitent du temps exceptionnellement clément cette année, normalement il neige pendant presque tout le printemps.

 

48

Même les morts se promènent: l'esprit d'Isabelle Martin, l'arrière grand-mère de Guillaume, plane sur les Vertes Pelouses.
Bientôt, il est temps de rentrer car Sandrine doit travailler sa logique cette nuit, elle stagne professionnellement depuis son embauche.

 

49

Du moins, travailler sa logique c'est ce qu'elle avait prévu de faire...

 

50

Le cauchemar recommence pour la pauvre Sandrine...

 

51

Malgré les événements de la nuit, c'est encore une belle journée qui s'annonce vendredi matin, et Casimir peut profiter de son jardin.

 

52

Mais les passants continuent, d'une part, à toujours avoir des propositions à lui faire, et d'autre part, toujours plus loin dans le n'importe quoi: vendeur de supérette, le respectable Casimir Bothik! Mais où vont-ils chercher tout ça.

 

53

Le jardin a pourtant été encensé par le Club, c'est peut-être la maison elle-même qui a pris un coup de vieux? Casimir décide de faire venir un artisan pour voir s'il ne faudrait pas faire quelques réparations.

 

54

A 18h, les deux blondes de Casimir rentrent, et bien que ce soit vendredi soir, Sandrine n'est pas trop fatiguée et emmène les invités (ainsi que Sam le chat) courir dans les bois.

 

55

Les invités ont apprécié le footing mais reviennent affamés. Casimir est réquisitionné en cuisine, il n'a même pas le temps d'enlever son chapeau avant de s'y mettre.

 

56

A TABLE, les invités!! C'est prêt!

 

57

Les estomacs criaient famine, alors pour une fois ils mangent en silence.

 

58

Avoir faim c'est une chose, mais de là à refuser de porter un toast en l'honneur de la maîtresse de maison, vraimentorageodesespoir

 

59

[Voilà, hors cadre, les invités malpolis.]
-A la plus belle des femmes! Mon garçon, je te souhaite de trouver toi aussi un jour une femme comme ta mère.

 

Sur ces bonnes paroles, et comme le weekend s'annonce chargé, on tourne la page pour la suite ==>